lundi 2 juillet 2007

Demain tous reporters "live" ?

Mes nouvelles fonctions ne me laissent pas beaucoup de temps pour bloguer (merci à tous pour vos messages d'encouragement), mais je ne peux pas m'empêcher de partager avec vous un sujet qui me fascine depuis plusieurs semaines. Un phénomène qui, en lisant ce billet de Jeff Jarvis ce soir, m'a définitivement convaincu qu'il se passe quelque chose sur le Web en ce moment. Un phénomène qui est en train de révolutionner notre façon de voir les choses.

De quoi s'agit-il ? Jeff revient l'étonnante couverture médiatique du lancement de l'I-Phone aux Etats-Unis vendredi dernier. Et qui a été le meilleur sur le coup ? Les médias ? Non... les gens.
Plus fascinant encore, cette incroyable reportage collectif s'est déroulé en direct.

Sur Twitter, évidemment, l'outil de micro-blogging (et donc de reportage) qui permet de dire ce que l'on fait et où l'on est en direct sur le Net depuis son téléphone portable.
Mais surtout en vidéo. Les outils sont encore peu connus en France, mais aux Etats-Unis, les plateformes de video-streaming (comme ustream.tv) se multiplient et sont en train de ringardiser YouTube et DailyMotion.

L'ère des "témoins reporters"

Le plus étonnant d'entre eux : Justin-TV. Sur cette plateforme, des internautes filment leur vie en direct, 24h/24 et 7 jours/7. De la vraie auto-télé-réalité, une caméra sur le front. C'est ainsi que, vendredi, I-Justine, munie d'un ordinateur portable et de sa petite caméra, a filmé en direct l'événement, directement depuis la file d'attente.
Très ingénieux : un écran de chat, positionné à droite de l'écran vidéo live, permet aux internautes de commenter ou d'interagir en direct avec ce qu'ils voient à l'écran...

Plus rapides que la télé, les "témoins-reporters" étaient les premiers sur l'événement. Moins cher. Pas de camion satellite et de grosses caméras. Non. Juste un sac à main avec un portable dedans.




Et Jeff Jarvis d'imaginer l'avenir : avec un GPS et le SMS, on pourra bientôt prévenir ces live-reporters, c'est à dire vous et moi, par sms et leur dire, par exemple, "tiens, vous êtes prêts de l'aéroport de Glasgow, où vient de survenir un attentat, et si vous nous envoyiez des images avec votre téléphone ?"
Imaginez encore, poursuit Jarvis, un mur d'images chez CNN, avec des centaines de vidéos live de gens, filmant la vie partout dans le monde.

L'avenir n'est plus seulement à la vidéo. Il est à la vidéo en direct.
Quand Internet réinvente le live. Quand les gens réinventent le reportage en direct.

Alors que la presse française peine encore à essayer de former ses journalistes à l'écriture web, ou, pire, s'étripe en interne pour savoir s'il faut publier le contenu du journal en ligne, voici que débarque la prochaine révolution du Net : le live.

Un avis ?

6 commentaires:

dubuc a dit…

Nul doute que Youtube et Dailymotion devront passer à la diffusion de contenu "live"... De toutes façons le lancement de Joost, de Veoh, de Babelgum ouvrent une brèche dans la diffusion de contenu (plein écran, contenu légal, richesse de l'offre)
Pour l'information, la vidéo va petit à petit s'avérer le complément indispensable de l'écrit sur les plate-formes de blog.

vincentn@altern.org a dit…

Il y a eu aussi l'experience d'iPhone launch tv :

http://iphonelaunch.tv/

Videochat en direct avec des intervenants européens, directs depuis un AppleStore new-yorkais, émission en plateau.
Et 15 minutes après la vente officielle de l'appareil, ils étaient en plateau en train de déballer et de tester l'iPhone.

Vraiment impressionnant.

pascal a dit…

C'est certainement impressionnant, d'un point de vue technologique. Mais si tout le monde émet "live", qui se donnera la peine d'expliquer, d'offrir du contexte, d'utiliser son esprit critique?

Pour faire ça, en général, il faut prendre un peu de temps, faire des recherches, trouver des gens à interviewer autres que les vendeurs ou les relationnistes. Oh, qu'elles seront contentes les compagnies, le jour où elles n'auront que des couvertures "live"! :-)

Fabrice a dit…

Tout comme Pascal...Au-delà du journalisme pur et dur, il est étonnant de voir à quel point l'image prend le pas sur les autres types de contenus. Effectivement, dans l'hypothèse haute, ça peut transformer chacun en reporter impovisé par opportunisme de situation, mais a contrario, il est aussi étonnant de constater à quel point la virtualisation gagne du terrain et effectivement l'illusion de la réalité sert les visées marketing des marques. Finalement, plutôt que d'être dans la vie réelle on incite tout un chacun à la "réaliser", dans le sens de la mise en situation, ou mise en scène,sous caution de participation à une pseudo information.
Mais techniquement, celà ouvre effectivement de superbes possibilités :-)

Natacha QS a dit…

Justement, nous allons expérimenter ça à la rentrée, sur Mémoire Vive. Car nous avons eu déjà eu l'occasion de vidéobloguer en direct pendant le campagne présidentielle, en postant nos vidéos immédiatement après les avoir tournés via les accès WIFi disponibles pour les journalistes et les blogueurs dans les QG politiques ou meeting. C'est absolument fascinant ces perspectives qui s'ouvrent à nous tous ! Sacha et moi, nous croyons beaucoup à l'intérêt du live (à condition bien sûr d'avoir un bon contenu !).

chouingmedia a dit…

Si techniquement c'est intéressant, cela pose un problème éthique. Car ceux qui se baladent avec une caméra sur la tête sont souvent ceux qui râlent contre l'esprit big brother du net. Dans quelle mesure ne sommes nous pas en train de créer le plus grand réseau de "cyber cops" ? Comment éviter d'être filmer ? Comment protéger ma vie privée, en admettant par exemple que je sois en train de bécoter ma maitresse sur un banc en arrière plan ?

D'un point de vue éditorial, alors que les médias vivent une crise de confiance, comment crédibiliser ces images ?

En tout cas merci pour l'ouverture du débat :)