mercredi 4 avril 2007

Le débat présidentiel aura-t-il lieu sur Internet ?

François Bayrou a levé le lièvre hier, en mettant au défi les candidats à la présidentielle française de participer à un débat avant le premier tour.
Puisqu'il semble difficile de l'organiser à la télévision, pourquoi ne pas l'organiser sur Internet ?



Depuis, de nombreux sites et blogueurs se sont portés candidats, comme Agoravox ou le Nouvel Observateur.

Mais plutôt que de chercher l'exclusivité, pourquoi ne pas unir ses forces et lancer une opération commune et pluraliste ?

C'est en tout cas ce que proposent certains médias en ligne comme Marianne-en-ligne.fr et 20minutes.fr, et auxquels le site politique du Dauphiné Libéré, Quelcandidat.com, s'est évidemment associé.

Si le défi était relevé, ce serait une première dans l'histoire des médias.

1 commentaire:

Lancelot a dit…

10 points concrets pour organiser ce débat :

1. Un nouveau site Internet spécial, collaboratif et créé en association avec tous les internautes volontaires afin d’éviter la récupération par qui que ce soit ;

2. Un débat réel, avec une confrontation effective entre les 4 candidats et pas un simple jeu de questions-réponses ;

3. 8 à 10 thèmes de débats, sélectionnés par les internautes sur le site spécial et pour lesquels ils proposent leurs questions aux candidats ;

4. Un temps de parole égal sur chaque thématique, et non sur l’ensemble des débats, afin que tous les candidats s’expriment autant sur chaque sujet ;

5. 3 spécialistes pour encadrer chaque thématique, issus de l’Internet, du milieu associatif et de la société civile, afin d’obtenir un débat sans faux-semblants ;

6. Un animateur pour assurer la fluidité, effectuant les transitions entre les débats et chargé de veiller au bon déroulement des échanges dans un cadre serein ;

7. Un évènement public dans une grande salle, comme le Cirque d’Hiver, permettrait de rendre le débat transparent et ouvert à tous (presse, internautes, acteurs du monde associatif, citoyens) ;

8. Une retransmission en direct, sur le site Internet spécialement créé, sur Second Life, dans des lieux publics partout en France pour que le débat ne soit pas confisqué à ceux qui n’ont pas d’accès Internet ;

9. Une véritable interaction entre les candidats et les citoyens pour permettre la remontée instantanée des réactions, les candidats pouvant ainsi être relancés sur les sujets les plus sollicités ;

10. Un final en questions libres et ouvertes, posées en direct depuis l’Internet, la salle du débat ou les lieux publics relayant les échanges.

http://www.isubway.fr/content/view/316/141/