vendredi 17 octobre 2008

Etats Généraux de la presse: vous avez des réponses?

Quelques questions auxquelles je dois répondre d'ici la fin de la semaine, dans le cadre des ateliers "print" des Etats Généraux de la presse

J'aimerais collecter vos réponses, vos suggestions, histoire de ne pas réflechir tout seul. 
Laissez les dans les commentaires et débattez-en, je les ferai remonter...

1)  Doit-on s'attendre à un recul de moitié de la diffusion des quotidiens français, si oui à quelle échéance ? 
2) Avez-vous en tête un "pays modèle" dont la France pourrait s'inspirer ?
3) Où les contenus de la presse écrite vous semblent-ils bien meilleurs?
4) Où l'Etat oriente-t-il efficacement ses aides vers de meilleurs contenus?


(Egalement publié sur Médiachroniques)

3 commentaires:

Christophe Coquis a dit…

1) Doit-on s'attendre à un recul de moitié de la diffusion des quotidiens français, si oui à quelle échéance ?
Quand on parle de diffusion, c'est pour l'édition papier uniquement ? Avec l'émergence de nouveaux lecteurs epaper/elink je pense que la diffusion ne va pas baisser tant que cela, notamment pour la PQN. Elle va changer de mode de diffusion et c'est à la santé des diffuseurs de presse qu'il faut s'inquiéter
2) Avez-vous en tête un "pays modèle" dont la France pourrait s'inspirer ?
Je trouve les journaux espagnols souvent bien fait et riches en informations. A voir les journaux andalous du groupe Joly par exemple. Un exemple à suivre pour la PQR
3) Où les contenus de la presse écrite vous semblent-ils bien meilleurs? voir question 2
4) Où l'Etat oriente-t-il efficacement ses aides vers de meilleurs contenus? Question ambigue je trouve. Déjà qu'est-ce que le "meilleur contenu"?

yann a dit…

1) Doit-on s'attendre à un recul de moitié de la diffusion des quotidiens français, si oui à quelle échéance ?

La baisse de la diffusion, n'est pas forcement inéluctable, elle est simplement le produit de la rencontre entre une inadéquation de l'offre à la demande et d'un système de distribution défaillant.
Le parfait exemple d'une diffusion en hausse depuis plusieurs années c'est Le Parisien / Aujourd'hui en France qui sait séduire de nouveaux lecteurs chaque année et qui dispose de son propre système de distribution.
Le Télégramme à Brest est un autre exemple du genre.
Pour les autres, la question de la baisse de moitié, pourrait être formulée sous l'angle à quel moment le point d'inflexion sera si important qu'il y aura un décrochage de 50 à 80% en 3 ans ?
Mon avis, c'est que cela devrait se produire avant 5 ans pour une grande partie des quotidiens nationaux.

2) Avez-vous en tête un "pays modèle" dont la France pourrait s'inspirer ?

La suisse romande en Europe et l'Inde en Asie

3) Où les contenus de la presse écrite vous semblent-ils bien meilleurs?

Dans la presse magazine US, en particulier, les titres du groupe Condé Nast

4) Où l'Etat oriente-t-il efficacement ses aides vers de meilleurs contenus?

La notion de "meilleurs contenus" me semble sujette à caution, en particulier, quand il s'agit d'aide d'état et de journalisme

jacques a dit…

1) Doit-on s'attendre à un recul de moitié de la diffusion des quotidiens français, si oui à quelle échéance ?

Le papier est à pour durer. En revanche, je ne parierait pas sur la fréquence quotidienne très longtemps.

2) Avez-vous en tête un "pays modèle" dont la France pourrait s'inspirer ?

Dans quel domaine ? Dans celui des quotidiens, l'Espagne et l'Italie. Superbes quotidiens, riches en contenu.

3) Où les contenus de la presse écrite vous semblent-ils bien meilleurs?

Aux Etats-Unis et dans les deux pays ci-dessus.

4) Où l'Etat oriente-t-il efficacement ses aides vers de meilleurs contenus?

Aujourd'hui ? Nulle part.