mercredi 1 février 2006

"You've got to get to the neighborhood level"

Dans un article ("Papers take a leap forward, opening up to new ideas") consacré aux questionnements et aux tatonnements de la presse écrite face aux nouveaux enjeux de la presse, David Lieberman (USA Today) énumère trois pistes majeures suivies par les médias traditionnels pour survivre dans ce nouveau marché : les quotidiens gratuits urbains, les nouveaux médias (infos sur I-pod, téléphones mobiles, Playstation et PSP), et surtout l'info "hyperlocale" sur Internet.
Alors que leurs ventes continuent de baisser (-2,4 en cinq ans, et -2,9 l'an passé) les médias continuent de dépenser des millions en équipement et reporters pour couvrir l'actualité mondiale, nationale ou régionale, et diffuser leurs informations en masse auprès du plus grand nombre de foyers... "Le problème", constate David Lieberman, "c'est que les gens s'intéressent surtout à ce qui se passe dans leur voisinage".
C'est ce qu'a compris Morris Communications avec "Bluffton Today", un quotidien local gratuit de 32 pages associé à un site internet communautaire et interactif, lancé en avril dernier dans cette petite ville de Caroline du Sud (28.000 habitants).

Il n'est pas encore question de rentabilité:
"This is an experiment", insiste Jim Smith, de Morris Publishing Group, qui
encourage les autres médias à essayer le "Bluffton Model": "You've got to get to
the neighborhood level".
C'est la règle de la proximité poussée à son extrème: parlez de ce qui intéresse le lecteur. Ce qui implique naturellement de franchir une nouvelle frontière dans l'information: celle de l'intimité.

Le site internet du "Bluffton Today" mélange donc infos locales, citizen journalism, blogs (notamment le blog quotidien du proviseur du lycée), photos de famille, sondages (concours du chien le plus sympa...) et petites annonces.

Pas très compliqué à mettre en place, apparemment ("any newspaper could do that"). Il suffit que la sauce prenne. Et que l'on ait les moyens d'encadrer et d'animer toute cette info communautaire autogénérée.

Quoi qu'il en soit, ce type de media semble passionner les internautes, à condition de jouer la carte de la communauté (blogs, photos de famille, services de proximité) autant que celle de l'info locale.

Pour David Liberman, la presse traditionnelle américaine vit une période d'expérimentation unique dans son histoire. "Media's sleeping giant is waking up", commente-t-il. Une vraie révolution culturelle et industrielle, qui commence à peine à toucher la France.

Reste à savoir si la presse écrite, qui était maître jusqu'ici de son outil industriel (l'imprimerie), saura faire autre chose que du suivisme en calquant sur son secteur les méthodes des maîtres de l'Internet que sont Google, Yahoo et les fournisseurs de blogs. N'est-elle pas capable d'inventer, elle aussi, de nouveaux outils industriels dans ce domaine ?
Des outils dédiés à l'information sur Internet, à propos de laquelle nous avons encore tout à inventer...

1 commentaire:

Nicole C a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.