vendredi 2 juin 2006

L'émergence de l'Internet local

Le premier prix du blog citoyen a été décerné au blog hyperlocal "Greblog- Mon Grenoble", dans la catégorie "vie locale". J'en avais déjà parlé ici il y a quelques semaines. Créé par une petite équipe de passionnés, ce blog assez bien conçu, s'améliore et se "professionnalise" de jour en jour... Le phénomène des blogs citoyens me fait toujours penser à celui des radios locales au début des années 80, dans le sens où il permet l'émergence de nouveaux médias locaux. Et peut-être de nouveaux standards. Reste que la particularité d'Internet aujourd'hui est de fonctionner plus en réseau qu'en homepage. Il sera intéressant de voir comment les plus structurés de ces blogs locaux évolueront à l'avenir, s'ils se positionneront comme média de masse, comme portails communautaires (agrégateurs d'infos et de conversations) ou comme producteurs de contenu local noyés dans le réseau. Restera aussi à trouver le bon modèle économique, les niveaux d'audience étant assez faibles (ce qui restera la particularité du blog hyperlocal: toucher une petite communauté).
Allez également visiter le site du prix du blog citoyen (ici). 132 blogs hyperlocaux y sont recensés (ici), du blog politique ou associatif au blog d'info locale. J'en ai trouvé un particulièrement intéressant : le portail du réseau local du village du Pomeys (ici). Le site s'est construit autour d'un projet de réseau wifi local dans le village. Je trouve ça passionnant. Le projet exploite l'idée selon laquelle Internet peut rapprocher les gens qui habitent à proximité.
C'est exactement sur ce créneau que les médias locaux doivent construire leur action : jouer la communauté locale. L'internet local apporte une couche supplémentaire à l'Internet, qui est essentiellement perçu comme mondial et virtuel : aujourd'hui, les gens que je rencontre sur l'internet local, je peux les croiser demain dans la rue.
Il faut travailler sur cette fonction. Que peut apporter l'Internet local de plus à la communauté ? Et en tirer les conséquences en terme de produits. Internet doit d'abord être pensé comme ça : il doit permettre de résoudre les problèmes des gens. Qu'il s'agisse d'un besoin d'information, de service ou de conversation. C'est sur cette philosophie que Google a bâti son empire.

1 commentaire:

Chrys | MonGrenoble a dit…

Merci pour ce billet ! lecture toujours aussi intéressante !

A bientôt peut-être... :-)