jeudi 1 juin 2006

TF1 va lancer une chaîne utilisateurs

Information confirmée mardi dernier par "e-TF1" lors de la conférence EBG. A lire sur le blog d'Emmanuel Parody (ici). Fin juin, TF1 proposera un service baptisé "Le Buzz". "Conçu avec Dailymotion, il est destiné à recevoir les productions vidéos des internautes". Un site qui préfigure le lancement à la fin de l'année d'une chaîne (apparemment sur le cable/satellite et sur les téléphones 3G) dont les programmes seront conçus avec ces mêmes vidéos. Mais associés à des programmes professionnels, apprend-on dans le quotidien Les Echos daté de mercredi.

"Si la production de podcasts par les internautes semble intéresser TF1 on ne peut pas dire que cette perspective ait déchaîné les passions (lors de la conférence)" rapporte Emmanuel Parody. "Le débat fut vertement évacué par Alain Weill (RMC, BFM-TV): "la radio faites par les auditeurs est un mythe, les gens veulent des programme de qualité"!

Mythe ou pas, ça vaut le coup d'essayer quand même. La demande est là, en tout cas. "Il y a une vraie demande pour aller vers de la télévision contributive" estime Didier Rappaport, Pdg De Daily Motion dans les Echos. "Une chaîne se servira des meilleurs contributions mais les éditorialisera". Pour répondre justement à ce problème de qualité.
On trouve également sur ce créneau la société Kewego qui vient de racheter la plateforme d'hébergement Pooxi. A noter que Yahoo vient tout juste de lancer son nouveau service de publication de vidéos, "Yahoo video".

Quoi qu'il en soit, on s'interroge toujours sur le modèle économique du podcast, conclut Emmanuel. Il est en effet impossible d'en mesurer l'audience (le nombre de téléchargements n'étant pas un indicateur sérieux). Vpod TV (un futur service d'édition et de diffusion de vidéo podcasts), proposera des publicités au début, au milieu et à la fin du clip.

3 commentaires:

Emmanuel a dit…

A vrai dire la réponse à la question est plus ambigue qu'il n'y parait. Quand on parle de "modèle économique" des podcasts il s'agit surtout de désigner un modèle ou le podcast génererait à lui seul sont propre revenu (en diffusant la pub ou par le payant). La solution comme va le tenter TF1 réside peut être dans la capacité d'utiliser les podcasts sur un vecteur de diffusion traditionnel au modèle éprouvé. D'autres savent monétiser l'aspect communautaire, ou encore un site ou les podcasts apporterait une valeur ajoutée. En clair le podacst seul n'a pas forcément à être "rentable" isolément mais par sa présence il peut valoriser l'ensemble d'un site ou nourrir les programmes d'un autre. C'est un billard à deux ou trois bandes.
Il n'est donc pas question de cédéer au pessimisme, par contre les coûts de production et de diffusion doivent être surveillés etroitement.

Benoit Raphael a dit…

Tout à fait d'accord. C'est d'ailleurs aujourd'hui ce modèle qui se dessine. Les producteurs de contenu d'un côté (qu'on ne paie généralement pas) et les agrégateurs de contenus (qui se financent sur l'audience). Reste à savoir si la fonction même de portail agrégateur de contenus va rester telle que nous la connaissons aujourd'hui. Où si le contenu n'ira pas trouver lui même son utilisateur, sans passer par un média.

stephane a dit…

Bonjour,
Article tres interessant,surtout que je suis entrain de me demander effectivement comment rentabiliser un site (avec le rapport nbr visite / cout herbergement). Mais bon pour le moment j'arrive a passer...

A bientot

Stéphane