lundi 29 mai 2006

Internet: les projets du "Bien public" et du "Journal de Saône et Loire"

J'ai rencontré la semaine dernière Laurent de Bussac, le directeur multimédia de deux quotidiens régionaux français (région Bourgogne): "Le bien public" (diffusion : 49253, source OJD) et "Le journal de Saône et Loire"(diffusion: 64458, source OJD). Ingénieur, ancien "Program manager" chez AOL France (sur la partie moteur de recherche), il prépare depuis son arrivée en décembre dernier la nouvelle version des sites Internet des deux journaux, ainsi qu'une nouvelle plateforme de petites annonces.
Le nouveau site d'infos (qui devrait être mis en ligne fin juin) est assez intéressant, d'abord parce qu'il s'agit d'un site de presse quotidienne régionale conçu par une personne issue du monde de l'Internet et des moteurs de recherche. Résultat : un site épuré, très inspiré par les portails d'agrégation. Sur le site du journal comme sur celui des PA, la homepage s'ouvre avec une simple barre moteur de recherche, façon Google. Pas d'habillage: "Ma vision du design, c'est justement pas de design",plaisante Laurent de Bussac. "Tout doit être blanc et facile d'utilisation".
En dessous du champ de recherche, l'utilisateur se voit proposer, à la place du sommaire habituel, une liste de chaînes thématiques. Cette organisation permet de présenter, à la manière de MSN ou Yahoo (nouveau site), des univers de proximité (infos locales, automobile, football...) où se retrouvent agrégées des informations, des agendas, des petites annonces, et des documents multimedia...
Je trouve ça très malin : le site entend exploiter à fond les richesses du fond d'articles de la PQR. "Le problème des sites Internet, c'est généralement le contenu. Les quotidiens régionaux sont une mine d'or qui en ferait rêver plus d'un : il y a une masse incroyable d'informations publiées chaque jour dans le journal", explique Laurent de Bussac. L'idée est de parvenir, à terme, grâce à un système de tagage des articles publiés dans le journal, de rediriger automatiquement le contenu éditorial vers les différentes chaînes thématiques. Les possibilités sont infinies.
Autre spécificité: la gratuité des infos locales. C'est assez rare pour le signaler. Les deux sites publient gratuitement tout le contenu des pages locales du journal. L'internaute ne paie que les archives (il y a très peu d'acheteurs, d'ailleurs). Résultat : l'audience des sites est correcte (autour de 300.000 visiteurs uniques par mois) comparé à d'autres quotidiens (c'est à peu près l'audience du site de la Voix du Nord, site payant, dont le volume de diffusion est quatre fois plus important que le Bien public...), et l'érosion des ventes est comparable à celle des autres journaux. Mais Laurent de Bussac, qui explique avoir "hérité de la gratuité", instaurée par son prédécesseur, ne se dit pas opposé au principe d'une couche payante.
Côté interactivité, les internautes pourront commenter les articles publiés sur le site, mais les commentaires seront modérés a priori ("pour éviter les propos extrémistes et racistes").
J'ai beaucoup aimé également le projet de refonte des sites "petites annonces" ("Bourgogne annonces"), mélant PA "print" (diffusées dans le journal) et PA pur web (diffusées uniquement sur Internet). Les deux formules sont payantes. Laurent a adapté une solution américaine. Il y a aggrégé "tout ce qui se fait aujourd'hui dans ce domaine". Du coup, le site fait penser à un mélange d'eBay et de SeLoger.com (numero 1 de la PA sur Internet) : la présentation laisse la place à plusieurs photos, les professionnels peuvent avoir une page personnalisée avec logo et un lien sur leur site internet. Et les visiteurs peuvent commenter l'annonce, la mettre de côté, l'envoyer à un ami... La homepage s'ouvre sur une galerie de sélections ("affaires en or" et "bonnes affaires") : il faudra payer un supplément pour y être...
A noter, pour les commerciaux de la PQR, un système ingénieux de raffinage des petites annonces print. Un algorithme repère certains mots clefs dans l'annonce ("lecteur CD", "km"...) et les place automatiquement dans les bonnes catégories.
Laurent espère quintupler son chiffre d'affaires PA web avec ce nouveau site (mise en ligne dans le courant de l'été). Il compte également vendre sa solution clef-en-main aux quotidiens régionaux intéressés.

----
Sites internet du Bien Public et du JSL (anciennes versions).

2 commentaires:

Gérald Poitevineau a dit…

Je trouve également l'approche de Laurent de Bussac très intéressante. Je partage l'approche qui consiste à mettre en oeuvre des mécaniques de portails internet/moteurs de recherche, façon Yahoo! et MSN, pour positionner un site de presse régionale.

Bon vent à cette nouvelle version, dont je ne doute pas un instant des retombées très prochaines. Un modèle à suivre ...

Anonyme a dit…

Près de deux ans après ces brillantes prospectives je vous invite à en vérifier les retombées myrifiques annoncées !
Les discours de la méthodes sont aisés mais les résultats de ce monsieur pas très brillants... Merci à l'auteur de ce blog très intéressant de nous proposer une contre enquête actualisée.