mercredi 3 mai 2006

Podcasts: la montée en puissance

Pour rebondir sur mon précédent post sur les Web-TV locales (car il s'agit en fait de podcasts améliorés), cette news du Editors Weblog (ici, en anglais) évoquant la belle progression de l'audience et de l'usage des Vlogs (blogs vidéo, ou "vidéo podcasts") aux Etats-Unis. On en dénombre aujourd'hui 7000 (contre une poignée il y a deux ans), dont le fameux "Rocketboom" et ses 350.000 "téléspectateurs" quotidiens.
En France, télés et radios s'engouffrent dans la brèche. TF1 et LCI en tête (avec des extraits d'émissions ou des vidéos exclusives).
Côté "podcasts audio", Radio France, qui évoque "une vraie montée en puissance", annonce quatre millions de téléchargements depuis le début de l'année et "Europe1" 200.000 par semaine. RTL en déclare 150.000 et va bientôt proposer aux internautes un panier personnalisé baptisé "Mon RTL".
"L'audience a été multipliée par 15 depuis le lancement de nos premières chaînes en podcast", annonçait en février dernier Hervé Lenoir, responsable de l'interactivité chez Europe 1, au "Journal du Net". Et de 15% par semaine selon RTL !
Problème, vidéos et sons sont très gourmands en bande passante : plus l'audience est bonne, plus le podcast coûte cher (selon Forbes, le site leader de vidéos "YouTube" paierait sa bande passante un million de dollars par mois, lire ici).
Et les modèles écomiques sont encore à trouver : parmi eux, le modèle gratuit avec sponsoring commence à s'imposer aux Etats-Unis, et à voir le jour en France (RTL le fait avec SFR, et serait "largement rentable"). Mais les médias n'écartent pas la possiblité de faire payer certains contenus.
Selon l'AFP, Médiatrie proposera une mesure d'audience des podcasts, basée sur le nombre de téléchargements.

(Sources : AFP et Editors Weblog et "journal du Net")
(Lire également ici cet article de Generation NT qui relativise le "boom" des podcasts, ainsi que le post d'Alexis Mons sur le blog du groupe "Reflect")

3 commentaires:

Emmanuel a dit…

Juste à propos de la derniere phrase sur Mediamétrie: mesurer l'audience des podcasts par le nombre de téléchargements n'a strictement aucune valeur. Il n'y a pas de mesure de l'audience réelle des podcasts actuellement même si quelques sociétés travaillent sur des solutions DRM.
Le système d'abonnement via iTunes signifie que les podcasts sont téléchargés à chaque lancement de iTunes mais rien ne dit qu'ils sont "consommés". Pas étonnant que la croissance soit exponentielle mais hélas tout ces chiffres n'ont aucune valeur et doivent probablement être divisé entre 5 et 10.
Je passe sur un témoignage entendu d'un producteur de Podcasts d'un grand média expliquant que ces chiffres l'arrangent car ils lui ont permis de négocier des budgets ...CQFD
Bon ca n'empêche pas de saluer le succés mais gardons à l'esprit que cette inflation artificielle permet aussi opportunément aux radios d"expliquer" leurs baisses d'audience" par un transfert vers les podcasts.

Benoit Raphael a dit…

Oui, cela explique d'ailleurs pourquoi il y a une telle contradiction entre les chiffres. Dans son étude, "Forrester a estimé qu'environ 700 000 foyers américains écouteront ces blogs audios cette année" (source : Generation-nt). On est loin des millions annoncés en France.

Emmanuel a dit…

Il y a quelques mois il y a eu une réunion sur cette question entre les principaux éditeurs médias français diffusant de podcasts (audio et video). Bilan : la totalité des éditeurs sans exceptions utilisent les statistiques de "hits" pour communiquer. Bref la préhistoire puisqu'il suffit de cliquer pour déclancher un "hit" même si on ne télécharge pas le fichier jusqu'au bout ....

Médiamétrie était présent et a annoncé commencer à travailler sur une solution pour mesurer plus efficacement l'audience des streams videos... La mesure du téléchargement elle ne sera qu'une version plus sexy du "hit" mais guere mieux

Une chose est sûre les radios et TV sont désormais très nerveuses sur ces questions et la pression est grandissante